Visites du village, été 2020

Des rendez-vous programmés et sur demande

Le Cercle d'Histoire(s) de Wangen propose chaque année durant l'été, des visites commentées du patrimoine historique et architectural de la cité médiévale.

Des membres de l'association emmènent habitants et visiteurs du village dans un voyage à travers le temps pendant près d'une heure trente.

La visite démarre devant la mairie, 44 rue des vignerons, face à la tour à 19h30 le mercredi 15 et 29 juillet - 12  et 26 août. 2020, en petits groupes dans le respect des gestes barrières.

D'autres visites sont également possibles sur demande, merci de bien vouloir nous contacter si vous êtes intéressés..

A bientôt !

Lire la suite 0 commentaires

Fête de la fontaine 2020

Edition limitée, version adaptée .

La fête de la fontaine, depuis 193 ans !

Le vin de WANGEN a toujours eu une renommée qui dépasse largement notre région, et ce bon vin, a éveillé bien des convoitises.

En 1566, les Von Wangen quittent le village et vendent le château à l’Abbaye Saint Etienne de Strasbourg, qui se qualifie Seigneur de WANGEN, en percevant dans notre commune une redevance dite BODENZINZ. Cette rente variait de 100 à 260 mesures suivant les années, mais à partir de 1728, elle fut portée à 600 mesures, soit 30 000 litres de vin par an, en plus de la dîme payée normalement.

En 1789, date de la Révolution, les droits féodaux sont abolis. Les habitants de WANGEN refusèrent alors d’acquitter cette rente.

Or, en 1819, deux hommes d’affaires : un certain VERNON de St BRUNS et un sieur Joseph MARTHA, greffier au Tribunal de Strasbourg, voulurent faire rétablir, à leur profit, cette rente de 600 mesures, prétendant qu’il ne s’agissait pas d’une rente féodale, mais tout simplement d’une rente foncière. Ils demandaient même, rétroactivement, l’acquittement de cette rente sur 30 ans, soit la contrevaleur de 900 000 litres de vin. C’était là, provoquer la ruine et la misère de la commune et de ses habitants.

Nos ancêtres, à juste raison, pour défendre leurs droits et leur liberté, nommèrent trois délégués pour engager un long procès. Il s’agissait de :Jean Georges STROHL, Maire, Charles MOLL, Percepteur et Chrétien OSTERMANN, Conseiller.

Au cours du procès, des titres et des documents sur l’origine du BODENZINZ ont été présentés par les deux hommes d’affaires. La défense prouva que ces documents étaient faux.

Après ce procès qui dura plus de 7 ans, la rente fut déclarée féodale et la commune de WANGEN eut enfin gain de cause par un jugement du Tribunal de Strasbourg, confirmé par la Cour d’Appel de Colmar le 3 juillet 1827, et par la Cour de Cassation de Paris le 6 avril 1830.

La prestation abusive était abolie, et la joie fut immense dans notre village. Pour perpétuer le souvenir de cette heureuse issue du procès, le Conseil municipal de l’époque fit ériger une fontaine et décida que tous les ans, le 3 juillet, si c'est un dimanche, ou le dimanche suivant le 3 juillet, la commune offrirait du vin à tous les citoyens et invités. Il fut également décidé que chaque année, le Maire rappellerait l’histoire, mais aussi la ténacité et l’esprit civique des trois conseillers qui ont défendu corps et âme la cause de WANGEN.

 

Lire la suite 2 commentaires

Les Corridas de Wangen nous ont manqué

Edition 2020 annulée en raison de la crise sanitaire

L' événement sportif pour tous qui se déroule depuis  2012 dans le village et le vignoble de Wangen n'a pas eu lieu le 6 juin 2020 en raison de la crise sanitaire.

Au village, beaucoup ont eu une pensé pour les Corridas ce samedi là mais certainement ailleurs aussi,  jusqu'à Reims !

Au fil des années, les Corridas ont connu un beau succès et sont devenues une manifestation incontournable pour se mettre en jambes mais pas seulement. Les coureurs et leurs familles apprécient l'accueil, l'organisation et les festivités qui entourent les courses.

Les villageois de 3 ans à 87 ans participent en courant, en aidant ou en applaudissant.par  tous   les temps !

En 2017, l'association sportive du vignoble (ASV) organisatrice des Corridas de Wangen a même était obligée d'annuler plusieurs courses après des orages, pluie de grêlons et coulées de boue !

Tous les participants se sont retrouvés dans la salle des fêtes autour de tartes flambées, de danses et de musiques pour réchauffer l'assemblée.

Ces moments improvisés, à l'abri de la pluie, ont leur charme aussi !

Des souvenirs qui font échos au sentiment de nostalgie d'aujourd'hui et qui nous font espérer la reprise réalisable et prochaine des manifestations dans le village, garantes du lien social..

En attendant les futures éditions des Corridas,  il reste les reportages photos et les vidéos des anciennes éditions que vous pouvez retrouver sous les liens plus bas.

Lire la suite 0 commentaires

Installation du conseil municipal 2020/2026

Dix semaines après le premier tour

Le 15 mars 2020, lors du premier tour des élections municipales, plus de 30 000 communes ont élus leurs conseils municipaux au complet.

En raison de la crise sanitaire, la loi du 23 mars 2020 pour faire face à l'épidémie de COVID-19 a notamment prévu que les conseillers municipaux et communautaires, élus au premier tour, entreraient en fonction à une date ultérieure.

Par un décret publié au journal officiel le 15 mai 2020, les nouveaux élus municipaux sont entrés en fonction lundi 18 mai.

Bienvenue au nouveau conseil municipal de Wangen installé depuis le 23 mai après son élection au 1er tour le 15 mars 2020.

Le maire et les adjoints ont été élus durant cette séance d'installation. Yves Jung, maire- Bertrand Ostermann, 1er adjoint-Geneviève Marcilly Arvis, 2ème adjointe.

Lire la suite 0 commentaires

Déconfinement progressif et encadré

Une France en vert et rouge.

Lundi 11 mai , débute le déconfinement progressif. Il sera encadré de strictes mesures de sécurité, le virus circule toujours, sans traitement ni vaccin disponibles.

Face à ce besoin de reprendre une vie qui ne sera toutefois pas celle d’avant, le respect des gestes barrières et d'hygiène  sont à préserver afin d' éviter une nouvelle montée de l’épidémie.

Compte tenu de la circulation du virus et du risque de saturation des hôpitaux, quatre régions (Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté) sont classées en rouge sur la carte établie par le ministère de la Santé.

Mais même dans les zones classées "vertes" sur la carte épidémique "il faut se garder de penser que tout est réglé", insistent les spécialistes.

Des obligations sont instaurées comme le port du masque dans les transports en commun mais chacun peut à nouveau circuler sans attestation.

Toutefois, les déplacements au-delà de 100 kilomètres à vol d’oiseau de son lieu de résidence sont interdits.

Précaution et prudence sont de mise.

Lire la suite 0 commentaires